AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Hunter E. Mckinley

ÂGE : 26
NOMBRE DE SMS : 74
DATE DE NAISSANCE : 13/10/1992
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Hugh Laurie




MessageSujet: Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE Mar 18 Déc 2012, 16:47

La vie réservait parfois bien des surprises et ça, Hunter Mckinley pouvait comprendre cette citation. Depuis qu’il était gamin, celui-ci volait, arnaquait les gens et s’embêtait à tenter de vivre normalement. Il était un rebelle, un petit criminel et n’avait guère la chance d’avoir une bonne éducation. Dès ses 15 ans, il fugua de chez lui et s’occupa de sa vie par lui-même. Ses parents étaient de sacré trous de cul et ça, Candice – sa sœur – lui avait bien fait comprendre qu’après son départ, c’était encore le cas. Jamais, Hunter n’avait reposé les pieds à Las Vegas en plus de 35 ans. Il était maintenant plus qu’un homme, la vieillesse paraissait sur son visage de jeune séducteur, mais malgré cela, il n’avait pas changé. Il était toujours le même gamin arrogant et direct. Il adorait s’amuser, lancer des surnoms à quiconque et profitait de la vie. Il y a plusieurs années de cela, la police l’avait retrouvé. Il ne pouvait pas continuer à fuir, à voler et jouer sans se faire prendre. Malheureusement pour lui, quatre années en prison avaient suivis son arrestation. Après cet enfer entres les barreaux, Hunter s’était promis d’arrêter tout ça. Il avait réussis à acheter un entrepôt pour y faire installer une taverne qu’il tenait beaucoup désormais. Il aimait gérer cette entreprise et avait finalement trouvé sa voix. Oui, le shooter aurait bien pu être son futur commerce, mais il n’était pas à vendre au moment où il en aurait voulu.

Les feuilles d’automnes tombèrent d’années en années et Hunter se trouvait toujours célibataire. Autumn n’était pas du décor depuis qu’il avait été incarcéré et jamais il n’avait retrouvé sa trace. Il avait enchainé plusieurs relations d’un soir – comme il semblait si facilement le faire – même une petite minette d’à peine 25 ans . Comment la vie pouvait être simple pour Mckinley parfois. Il avait loué depuis plusieurs années un appartement sur Woodward dans une résidence, il adorait son train de vie là-bas et se trouvait à être un très bon ami des propriétaires, particulièrement Monsieur Jacob Baker. Ils étaient complices et un vrai pote, ça manquait énormément au barman. Le blondinet espérait qu’il ne rechute pas un de ses jours vers le crime ou même le jeu. À un moment, il adorait le poker, les machines à sous et les paris – peut-être même trop – Hunter continuait à acheter de la loterie et à organiser des soirées poker à la taverne, mais sans plus pour l’instant. Il restait loin du casino s’il ne voulait pas perdre son bar.

En voyant que la taverne Mckinley commençait à faire des bénéfices au sein de Woodward Avenue à Detroit, le blond décida d’engager quelques personnes pour l’aider à s’occuper de l’endroit. Il engagea un concierge, un homme de la sécurité ainsi que cinq ou six serveurs/barmans donc Charlie Sanders. Le jeune étudiant était en réalité le fils de Ethan & Joan Sanders. Il les connaissait bien – particulièrement Joan qui avait partagé plusieurs mauvais coup lors de leur jeunesse – l’histoire du cinéma rappelait toujours de bons souvenirs à Hunter qui prenait la situation avec un sourire conquis. Ainsi, Charlie était de service pour la première fois ce soir-là. Il lui avait parlé quelques fois avant de l’engager et avait appris qu’il était malade. Oui, Mckinley s’était demandé principalement si sa maladie pouvait être contagieuse, mais on lui avait expliqué que non, ce qui était parfait. Mckinley ouvrit donc seul le petit commerce au début de l’après-midi, de toute manière, il n’y avait jamais beaucoup de clientèle à cette heure-là en début de semaine. L’homme pouvait retirer les chaises des tables et faire le tour en voyant un ou deux serveurs débarquer. Il s’installa au bar et ouvrit une bière patientant avant l’arrivée de son nouvel employé.

_________________


En 2033, à la mode, cette année : Cliquez ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net http://never-perfect.forumactif.com/t43-hunter-e-mckinley-lorsque-les-annees-passent-le-trou-de-cul-ne-change-pas


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Charlie A. Sanders

ÂGE : 30
NOMBRE DE SMS : 207
DATE DE NAISSANCE : 11/10/1988
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Matt Lanter




MessageSujet: Re: Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE Sam 22 Déc 2012, 04:34


Hunter & Charlie

Un début de soirée ordinaire, dans une vie toute aussi ordinaire. Enfin peut-être pas tant que ça à bien y réfléchir. Combien de jeunes gens pouvaient avoir l'immense chance de grandir et de s'épanouir dans la ville de Detroit, la ville où se tournait chaque année un nombre incalculables d'épisodes de Shattering Fate ? D'accord la vie n'était pas toujours clémente et ne ressemblait pas franchement à ce qu'il avait pu souhaiter dans ses rêves les plus fous, mais elle offrait tout de même de bons moments. Des moments qui lui faisaient prendre conscience que tout ceci valait tout de même le coup ; le coup d'être vécu, malgré la maladie, malgré les symptômes tantôt douloureux, tantôt gênants, au moins était-il en vie. Et parce qu’il voulait vivre comme tous les ados de son âge, Charlie s’était mis martel en tête pour trouver un job qui puisse payer ses sorties et autres impairs. Chose aussitôt voulu, chose aussitôt faite. Pas franchement du genre à laisser trainer quoique ce soit, le jeune homme avait écumé les petites annonces et avait fini par repérer un job de barman. Pas franchement la mer à boire, cela devait être dans ses cordes. Un sourire narquois était apparu sur le visage de sa mère lorsqu’il avait évoqué le nom du propriétaire du bar en question. La belle époque sans doute, de bons souvenirs, Charlie avait voulu en savoir plus, mais n’avait pas réussi à tirer les vers du nez de sa génitrice. Une zone d’ombre donc, persistait tandis qu’il s’habillait pour son tout premier jour de boulot. Peut-être qu’il ne devait sa chance qu’au piston en fin de compte, son nom de famille ayant peut-être évoqué quelque chose à M. McKinley, mais peu importe, il était fier d’être allé au bout de son entreprise. C’est tout ce qu’il demandait, être « normal », durant au moins quelques heures par jour, sans plus penser aux médecins, aux médicaments, aux inquiétudes de sa famille… Enfin normal, il avait bien vu le regard inquiet que lui avait jeté Hunter durant l’entretien d’embauche. Comme il détestait révéler à la face du monde sa maladie. Hunter avait eut l’air de croire qu’il était atteint de quelque chose de hautement contagieux, entrainant irrémédiablement une mort foudroyante de toute personne pouvant le côtoyer. La mucoviscidose n’était pas contagieuse, du moins pas encore. Comme il détestait encore plus apercevoir de la pitié dans le regard de ses proches et des personnes qu’il était amené à rencontrer. Oui il était malade, gravement malade même, mais ce n’était sans doute pas une raison pour le prendre ainsi en pitié, ou bien l’enterrer avant l’heure. Sanders n’avait pas dit son dernier mot. C’est sur cette touche de combativité qu’il resserra son nœud de cravate et enfila son gilet noir sans manche. Noir et blanc, tenue un peu cliché, mais cela ferait l’affaire. Du moins c’est ce qu’il pensait avant de recevoir les critiques de son père en arrivant dans le salon.

« Tu vas à un mariage Charlie ? » Le blond leva les yeux au ciel avant de pousser un soupir de mécontentement. « T’as bouffé un clown au ptit déj Pa’ ? Si c’est le cas, je crois qu’il était plus de toute dernière fraicheur, parce que ta blague elle pue ! Je vais bosser chez M. McKinley… je crois que maman le connait bien, parce qu’elle a fait une drôle de tête quand je lui en ai parlé y a quelques jours ! » Son père haussa les épaules avant de lui lancer une dernière pique. « Peut-être bien… va bosser au lieu de jacasser. Bon courage pour servir à ce mariage ! Et oublie pas de te couvrir, dehors ça pince ! » Tout en marmonnant entre ses dents, Charlie s’assura d’avoir pris ses médicaments, s’empara d’une veste chaude, d’une écharpe et d’un paire de gants et fila en direction de la sortie. Le bus le déposa quelques minutes plus tard devant son lieu de travail. C’était assez étrange de se dire qu’il entrait dans le monde des adultes lentement mais sûrement. Les études, un travail étudiant… la vraie vie au final. Un regard à sa montre lui indiqua qu’il était en avance de dix minutes. Au moment où il poussa la porte de l’enseigne, une quinte de toux le gagna. Maudite bronchite qu’il avait attrapé à cause de cette défaillance et de cette fragilité de son système respiratoire. En évitant de cracher ses poumons, il s’avança jusqu’au comptoir, en tendant la main en direction de Hunter. « Bonsoir M. McKinley ! Je suis là… enfin je crache mes poumons et ensuite je suis à vous ! » ajouta-t-il dans une énième quinte de toux. Plutôt impressionnant à entendre, comme une dépressurisation d’un avion. Voilà qui était bien sa veine. S’il voulait passer inaperçu et qu’on ne lui pose pas tout un tas de questions sur cette toux affolante, c’était plutôt raté. Rouge pivoine, il tenta de reprendre son souffle, tout en enlevant son écharpe et son manteau. Entre deux toussotements, il réussit tout de même à demander : « Je peux mettre ça où ? » La toux, sa pire ennemie sembla s’en aller au loin – pendant combien de temps, impossible à dire – tandis qu’il demanda d’un ton empressé, comme à son habitude : « Je commence par quoi ? »
CODE BY APACHE.




_________________
    Don’t throw your life away by cheating time
    SUGARED PLACEBOS ONLY FOOL YOUR MIND

    .ReedNight


Dernière édition par Charlie A. Sanders le Mer 26 Déc 2012, 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-perfect.forumactif.com/t44-destiny-dance-with-me-my-destiny-charlie http://never-perfect.forumactif.com/t68-charlie-armie-sanders-recherchedetitrequienvoiedupate#227


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Hunter E. Mckinley

ÂGE : 26
NOMBRE DE SMS : 74
DATE DE NAISSANCE : 13/10/1992
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Hugh Laurie




MessageSujet: Re: Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE Sam 22 Déc 2012, 14:50

Hunter Mckinley se faisait lentement à l’idée qu’un personnel était à sa disposition. Lui, qui n’avait jamais été réellement travaillant se retrouvait maintenant face à un dilemme, celui de gérer un commerce. Il adorait cela depuis qu’il possédait la taverne et comprenait qu’il était fait pour ça. Le crime faisait désormais partie du passé - de toute manière, en vieillissant, il fallait évoluer - lui, qui dans le passé, avait été l’un des pires crétins. Malheureusement, il avait perdu l’amour de sa vie - la belle Autumn Savannah. Il ne l’oublierait jamais et tentait malgré tout de la retracer à travers les États-Unis. Il souhaitait lui reparler au moins une fois. Le temps passait et la vie évoluait si rapidement qu’il ne pouvait pas s’excuser auprès d’elle pour tout ce qu’il avait pu faire dans le passé. Elle avait été la seule à réellement l’aimer et ça, Mckinley ne l’oublierait jamais, c’était une évidence. Le barman continuait à espérer la retrouver un jour, lui montrer qu’il s’était stabilisé - bien que Hunter était toujours le même coureur de jupon qu’autrefois - l’homme s’attendait à une journée plutôt mouvementé, il avait engagé le fils de Joan et espérait qu’il puisse faire l’affaire. Sa maladie n’avait pas été un problème, il avait tout de même un coeur - bien qu’il trouve cela un peu surprenant de le voir tousser à chaque seconde et lorsqu’il se lançait, cela pouvait faire peur à la clientèle - la fibrose était si grave qu’il n’avait pas d’avenir le pauvre gamin. Il souhaitait lui rendre la vie un peu mieux malgré tout et lui offrir un job. Il n’en savait que très peu à son sujet, mais il l’attendait. Hunter remplissait le réfrigérateur lorsque la porte poussa et l’homme entra se présenta à lui en toussant gravement. Mckinley posa une main près de son visage pour l’empêcher de recevoir ses microbes directement et lui lança une grimace plutôt forcée. « Merde ! Si tu m’dis que c’est pas contagieux, il va falloir que ce soit vrai, sinon c’est moi qui va te faire cracher tes poumons ! Et attention, je n’y serais pas de main forte capitaine ! » Il serra les dents et laissa entrevoir un léger sourire dévoilant presque une grimace de dégoût Le barman jeta un coup d’oeil autour de lui et hocha la tête. « La salle des employés et à l’arrière, vient avec moi, de toute façon, il faut bien que j’te le montre ! » Il lui fit un clin d’oeil et poussa la porte aussitôt après quelques pas. « Tu as une case là-bas à ton nom ! Tu fous tes trucs là-bas et puis tu peux prendre ta pause ici, cigarette c’est dehors par la porte arrière ! » Il lui désigna la porte de sortie et retourna ensuite dans le bar. « Bon, à cet heure-là, les gens commencent à arriver tranquillement, tu vas voir, il y a une clientèle régulière, tu vas t’y faire, il y a Joe, l’avocat qui passe ses journées à dépenser ses paies dans la machine à loterie là-bas, s’il veut faire crédit, tu refuses sinon tu appelles Gary et tu l’sors aussitôt, ensuite tu as Michel, Tommas et Léo, des saoulons qui préfèrent passer leurs soirées ici qu’avec leur femme, tu peux leur offrir la première tournée ! Le service est pas dur, tu prends les commandes au comptoir et tu passes aux tables aussi ! Il y a le ménage, vaisselle, remplissage à faire et tout ! » Il lui expliquait tranquillement ce qu’il devait faire habituellement en travaillant dans la taverne Mckinley.

_________________


En 2033, à la mode, cette année : Cliquez ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dirty-laundry.forum-canada.net http://never-perfect.forumactif.com/t43-hunter-e-mckinley-lorsque-les-annees-passent-le-trou-de-cul-ne-change-pas


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Charlie A. Sanders

ÂGE : 30
NOMBRE DE SMS : 207
DATE DE NAISSANCE : 11/10/1988
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Matt Lanter




MessageSujet: Re: Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE Sam 29 Déc 2012, 21:20


Hunter & Charlie

En cette seconde, Charlie se sentait un peu comme l'horrible araignée collée au mur, que l'on tente d'exterminer par tous les moyens, mais trop apeuré ou bien dégoutté, on se contente de « l'admirer », en cherchant un objet ou bien quelque chose pour l'écraser sans se salir les doigts. Combien de fois encore devrait-il ressentir cela, en se trouvant face à un étranger ou bien à une personne de son entourage ? Ce dégout, cette pitié, il n'en pouvait plus. C'est pourquoi il répondit presque du tac au tac – en se forçant à tousser au visage de son interlocuteur - sans vraiment se poser la question si oui ou non cela risquerait d'entrainer un renvoi. « Vous ne risquez pas d'avoir les doigts qui fondent, ou bien d'attraper le Sida vous en faites pas. Pour ce qui est de cracher mes poumons, je pense que je n'ai pas besoin de vous, enfin c'est quand même sympa de votre part de me proposer votre aide... j'apprécie ! ». Pas vraiment sa langue dans sa poche. Du genre un peu incontrôlable, ce trait de caractère lui avait souvent valu des remontrances de la part de ses parents ou bien des ennuis au lycée. Histoire de ne pas jeter d'alcool sur le feu, Charlie suivi bien sagement Hunter qui lui fit faire le tour du propriétaire. Le jeune homme en vint à se demander durant trois secondes deux, si son employeur n'était pas un peu... comment dire... étrange, au vue du clin d’œil qu'il lui adressa. Faisant fi de ce comportement qu'il jugea un peu déplacé, le blond installa ses affaires dans la case que McKinley lui indiqua avant de retourner dans le bar. La suite lui arracha un large sourire. La clientèle haute en couleur promettait quelques rebondissements. Il ne s’ennuierait certainement pas. « Et si jamais y a de la baston je fais quoi ? J'appelle les flics ou bien j'interviens en collant une dérouillée à tout le monde ? C'est qui Gary ? » Le travail semblait être largement dans ses cordes, rien de bien compliqué, si ce n'est de gérer tous les poivrots du coin. « Et si on me paye un coup à boire, je fais quoi, j'accepte ou pas ? », demanda-t-il à tout hasard, histoire de ne pas faire n'importe quoi non plus. Un peu fêtard sur les bords, s'il commençait à accepter tous les verres offerts, Charlie n'avait pas fini de faire n'importe quoi. En tapant dans ses mains et en rejoignant l'autre côté du comptoir, il s'exclama : « Bon, quand est-ce qu'on commence ? On va pas mettre des cravates aux mouches toute la soirée quand même ! »
CODE BY APACHE.


_________________
    Don’t throw your life away by cheating time
    SUGARED PLACEBOS ONLY FOOL YOUR MIND

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-perfect.forumactif.com/t44-destiny-dance-with-me-my-destiny-charlie http://never-perfect.forumactif.com/t68-charlie-armie-sanders-recherchedetitrequienvoiedupate#227



TO DETROIT AND BEYOND
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouvel employé - HUNTER & CHARLIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cellier: Nouvel Arrivage!
» Shadow Hunter
» Nouvel an chinois 2011
» "Trolljegeren" / The Troll Hunter (film)
» Nouvel errata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WELCOME TO DETROIT :: Woodward Avenue :: Mckinley's Tavern-