AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Paul K. Fenden

ÂGE : 22
NOMBRE DE SMS : 66
DATE DE NAISSANCE : 12/02/1995
ARRIVÉ EN VILLE : 21/12/2012
AVATAR : Ian Joseph Somerhalder




MessageSujet: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul Sam 22 Déc 2012, 08:39





«Timothy & Léonie & Paul»

«Le sport (r)échauffe les esprits.»


Tout s’est passé trop vite. L’enterrement de son père qu’il n’avait vu depuis dix ans, les retrouvailles avec sa sœur Lola, quelque peu distantes, et puis le retour à Détroit. Paul ne devait rester que provisoirement, il l’espérait, à Détroit car il avait été expulsé de son appartement à New York. * Quelle vie ignoble*. Revoir cette ville ne lui rappelait pas vraiment de bons souvenirs. Son enfance rythmé par les cris de ses parents, les coups portés de son père sur sa mère. Paul n’avait jamais réellement été considéré comme quelqu’un de bien. Jeune il volait déjà des voitures, braquait quelques boutiques pour ramener de l’argent à sa famille, qu’il ne considérait pourtant pas énormément. Engagé à l’Université de Détroit pour un remplacement, il devait se rendre ce jour donner un cours à des élèves étudiants. Peut-être seraient-ils moins incapables que les lycéens qu’il avait l’habitude de faire travailler. Les jeunes de nos jours, n’étaient, d’après Paul que des accrochés à leur ordinateur et qui n’ont jamais rien vécu que les repas de Noel chez leur famille, où des rencarts avec les premiers boutonneux venus. L’innocence, la naïveté de la jeunesse ? Elle dégoutait notre professeur. Il était d’ailleurs devenu enseignant suite à un des nombreux caprices de sa mère qui donnait en lui tellement d’espoirs de réussite. Enfin, ce job n’était pas des plus contraignants, regarder des serpillères suer au moindre effort, voir la plupart des filles amener une dispense pour un ongle cassé, ou un problème de cœur le faisait intérieurement mourir de rire. Si Paul avait pourtant un cœur, sa vie lui avait cependant appris à cacher ses sentiments et à n’être pas attendri par le moindre petit chien passant dans une rue. Il arriva à l’université de la ville, qui l’impressionna, il ne l’avait jamais fréquenté et cette dernière était totalement gigantesque.
Paul arriva environ une demi-heure en avance, avant le début de son premier cours. Celui-ci était un cours d’étudiants en section sportive. Peut-être que pour une fois, il ne verrait pas qu’une bande d’incompétents sur la piste. Le cours se passerait dans le gymnase, il faisait apparemment trop froid à l’extérieur pour faire sortir tous ces pauvres enfants. Installé sur une chaise, la sonnerie retentit et en quelques minutes la classe arriva devant les yeux de Paul et il les pria de s’asseoir face à lui. Il décida de faire une rapide présentation, et de les mettre le plus rapidement au travail. Il lança:
« Hmm. Je me présente, M.Fenden, je remplace votre professeur de sport qui sera absent quelque temps. »
Il observa ses élèves un instant, ceux-ci n’avaient pas vraiment l’air réveillés, il haussa alors un peu la voix:
« Je vois que vous étiez censé faire du volley aujourd’hui. Avant d’installer les filets, vous allez vous échauffer et courir un peu sur le stade à l’extérieur pendant 10 minutes. » Un silence s’installa quelque instants « Bougez-vous pour ne pas avoir froid, il fait quand même 5 degré, vous pourriez attraper mal à la gorge »



(c) Spinelsuns

_________________

"Ne rien donner, pour que l'on attende rien de toi "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-perfect.forumactif.com/t126-paul-k-fenden-anyone-anytime-anyplace http://never-perfect.forumactif.com/t127-paul-k-fenden-anyone-anytime-anyplace


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Léonie B. Evans

ÂGE : 23
NOMBRE DE SMS : 147
DATE DE NAISSANCE : 23/08/1994
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Astrid Berges Frisbey




MessageSujet: Re: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul Dim 23 Déc 2012, 16:47


Le sport (r)échauffe les esprits.
Ft. Paul, Timothy & Léonie
Encore une journée d’entrainement, les cours et le sport alterné, en supplément de la boxe. Il y avait des jours où Léonie avait clairement envie de trainer dans son lit et de ne rien faire. Seulement il ne fallait pas, si elle voulait garder sa condition il fallait qu’elle continue à s’entretenir si elle voulait pouvoir passer professionnelle en boxe américaine. Le full contact plus précisément, c’était son sport favori et celui dans lequel elle excellait particulièrement. Le sport, une passion insatiable, mais tellement néfaste à la fainéantise. C’est avec hâte qu’elle prépara ses affaires de cours, fourrant ses habits normaux dans son sac de sport. Oui, naturellement à l’université sportive, c’était beaucoup plus pratique d’arriver directement en jogging et de se changer par la suite plutôt que l’inverse. Etrangement, elles n’étaient pas beaucoup de filles à suivre ce genre d’études. Pas assez fortes disaient certains garçons. Quelle idée machiste, que de penser des choses pareilles. C’était en partie pour cela qu’elle tenait bon, elle voulait leur prouver à tous ces gros bras, qu’il ne fallait pas seulement faire de la gonflette pour être fort. Le sac sur son dos, La jeune fille attrapa un croissant dans la cuisine et sortit de chez elle. Il faisait froid, heureusement elle avait enfilé son sweat-shirt favori, c’était celui d’Aidhàn en réalité. Un de ces pull trop larges à capuche, pas vraiment esthétique, mais elle l’aimait bien, et continuait de penser que le vêtement portait chance.

Léonie arriva rapidement à l’université se mêlant à la foule des élèves, capuche remontée sur sa tête. Bousculant des élèves et en saluant d’autres d’un signe de main au passage, la jeune fille aperçut son cousin Timothy entouré de sa bande d’amis idiots à souhait habituelle. Elle hésitait entre le rendre honteux ou le provoquer un peu devant tous ces énergumènes sans cervelle. « Mon Timothy chéri ! » D’un geste digne d’une scène de théâtre, elle le prit dans ses bras avec force, un peu trop fort pour être honnête d’ailleurs. Puis elle rejoignit une de ses amies présente sur le campus, à qui elle tapa dans la main, « Léo ! Tu devineras jamais ! », La jeune fille hocha la tête négativement, « On a un nouveau prof de sport et apparemment il est super canon ! » Léo ne pu s’empêcher d’éclater de rire, « Tu te fous de moi ? Comme si j’en avais quelque chose à faire, serieusement Hannah, tu m’as vue ? » Elle vit alors sa camarade soupirer, « Oh oui j’oublie parfois qui tu es insensible aux beaux garçons. » Evans éclata de rire, non effectivement ce n’était pas vraiment son centre d’intérêt principal. Les deux amies arrivèrent enfin en cours de sport, et après s’être préparées, elles se rendirent dans le gymnase. Après avoir écouté les consignes, Léonie et les autres élèves s’exécutèrent, pour s’échauffer. Rattrapant Tim qui courrait lui aussi Léonie s’exclama, « Alors prêt à te prendre la raclée du siècle ? », Un léger sourire s’afficha sur son visage, cela l’amusait de jouer à cela avec son cousin, même si au fond elle l’aimait bien, elle prenait un malin plaisir à rabaisser son caquet de frimeur égocentrique qu’il était.
© Belzébuth

_________________
Do you feel me ?
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Timothy Stevenson

ÂGE : 25
NOMBRE DE SMS : 44
DATE DE NAISSANCE : 05/05/1992
ARRIVÉ EN VILLE : 20/12/2012
AVATAR : Logan Lerman




MessageSujet: Re: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul Mar 25 Déc 2012, 10:33

le sport (r)échauffe les esprits
Lorsque Timothy s’éveilla ce matin-là, les conséquences d’une soirée arrosée lui vinrent douloureusement en tête. Le crâne martelé et douloureux Tim s’extirpa difficilement de son lit, jetant sa couette au sol et manquant de trébucher sur son pantalon balancé plus tôt dans la matinée. Face au miroir de la salle de bain le garçon prit conscience de l’étendu des dégâts, « Mec même un mort a meilleure mine… » se gronda t-il. Le teint pâle, le regard vide, les lèvres blanches… Tim leva les yeux au ciel, excédé par son propre comportement. Sous la douche quelques brides de la soirée lui revinrent, son arrivée chez son ami, leur premier toast puis le second, un troisième… Tim secoua la tête, ce qui eut pour effet de raviver la douleur provoquée par la migraine. Les yeux embués par la douleur et la fatigue Timothy s’arrêta par sa chambre, ouvrit son placard, y pris le jogging le moins froissé et le fourra dans son sac de sport. Son regard fut attiré par le réveil posé sur la table de nuit, plus que vingt minutes avant le début de son premier cours. Tim souffla, il allait devoir courir, décidément rien ne lui réussissait.

Le sac porté en bandoulière, des lunettes de soleil vissé sur le nez, Tim courrait donc dans les rues de Détroit et ce ne fut que par miracle que le garçon arriva à l’heure à son cours. Légèrement essoufflé par sa course effrénée Timothy rejoignit son groupe d’amis habituel, essentiellement composé de garçons. « Salut les gars. », dit Tim en serrant des mains ou tchéquant les plus énergiques. « Tu fais peur à voir Tim. » s’empressa de dire un premier garçon « Si tu tiens pas l’alcool, mieux vaut ne rien boire tu sais. » continua un deuxième « Promis la prochaine fois je t’achète de la limonade, rien que pour toi, ça te va ? » conclut un troisième, l’air plus moqueur que les deux premiers. « Vos gueules ! » répondit simplement Tim, ses lunettes de soleil toujours à cacher sa gueule de bois matinale. Leur semblant de discussion fut subitement interrompue par Léonie, cousine de Timothy, venue entourer de ses bras le cou de son cousin, l’entraînant ainsi dans une étreinte non consentie par l’une des parties, composée uniquement de Timothy. Le câlin, bien que bref, eut l’effet que Léo souhaitait, celui d’énerver son cousin, « Léonie ! » ragea le jeune Stevenson devant les regards moqueurs de ses amis. Poings et dents serrés Tim observa sa cousine rejoindre une amie puis d’un pas lent Tim et ses amis suivirent le reste des élèves et entrèrent dans le gymnase de l’établissement.

Rapidement, son attention fut tournée vers le nouvel arrivant, un jeune homme, certainement dans la fin vingtaine jugea Tim. L’homme prit la parole, s’introduisant comme le professeur remplaçant « Ils pourraient au moins nous filer une remplaçante, c’est à virer gay cette section. » murmura un des garçons apparemment déçu. Tim ne se préoccupa pas de lui répondre, se contentant de suivre les indications. Dehors, le peu de soleil ne suffisait pas à réchauffer l’air glacé et c’est peu couvert que Tim se mit à courir. Sur sa course Tim fut rejoint par sa cousine qui une fois de plus ne se priva pas pour le narguer « Que d’attention ce matin cousine, je vais finir par croire que tu m’aimes vraiment. » répondit Tim sans émotion particulière dans la voix, « Puis n’espère pas me battre un jour mais c’est assez mignon de l’imaginer. » C’était son sport après tout, celui qu’il exerçait depuis tant d’années alors non, vraiment aucune chance qu’elle le batte sur ce terrain. Ses lunettes manquant de tomber Tim les réajusta juste à temps, si le soleil chauffait peu, ses rayons suffisaient à réveiller la migraine du jeune homme.



CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Paul K. Fenden

ÂGE : 22
NOMBRE DE SMS : 66
DATE DE NAISSANCE : 12/02/1995
ARRIVÉ EN VILLE : 21/12/2012
AVATAR : Ian Joseph Somerhalder




MessageSujet: Re: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul Mer 26 Déc 2012, 13:30





«Timothy & Léonie & Paul»

«Le sport (r)échauffe les esprits.»


Par chance il y avait un peu de soleil, ce qui réchauffait le terrain derrière l’université. Paul fut étonné que tous les élèves s’étaient déjà mis à courir sur la piste dans une cadence relativement lente. A New York, les lycéens seraient quant à eux encore en train de discuter ou à rechigner à faire 50 mètres. Il les observait d’un regard quelconque en attendant les quelques dix minutes d’échauffement matinal. Il remarqua que dans cette classe, il n'y avait que très peu de filles. C'était une classe sportive et ces jeunes demoiselles étaient souvent peu intéressées par ce type de section Ou bien peu courageuses … Lors de son arrivée il avait cru entendre quelque reflexions à son égard venant d’un groupe de garçons de la classe, et Paul ne manquerait pas de lancer quelques pics aux élèves repérés, simplement pour voir leur certain sens de l’humour, ou non.
Le jeune professeur observa sa montre, les dix minutes promises aux élèves s’étaient écoulés, et certains semblaient même presque fatigués .Il fit signe à la classe de se diriger vers le gymnase pour commencer le cours de volley. Il dit, d’un ton rieur, presque ironique à l’un des jeunes garçons : « Et bien alors, tu en as déjà assez ?! ». Un autre garçon de la classe portait des lunettes de soleil, et ceux même depuis l’entrée dans le gymnase, Paul s’approcha alors de lui et lui adressa alors : « Je pense que tes lunettes ne seront pas vraiment utiles dans le gymnase ». Paul avait aperçu ce même garçon, quelques minutes plus tôt avec une jeune fille de la classe à son bras, il enchaina donc « Tu sais, les lunettes en hiver, c’est pas ce qui plait le plus aux filles… » Il le regarda d’un air presque désolé. Dans le gymnase, il haussa légèrement le ton pour que chacun d’entre eux puisse l’entendre.
« Messieurs, vous allez m’installer les filets pour que vous puissiez commencer ». Il se tourna vers le groupe d’adolescentes de la classe, ces dernières suivant les garçons pour installer les terrains.
« Non, laissez les faire. Vous n’allez pas vous priver de regarder ça tout de même ». Dit-il avec un léger sourire qu’il gardait toujours en présence de femmes




(c) Spinelsuns

_________________

"Ne rien donner, pour que l'on attende rien de toi "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-perfect.forumactif.com/t126-paul-k-fenden-anyone-anytime-anyplace http://never-perfect.forumactif.com/t127-paul-k-fenden-anyone-anytime-anyplace


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Léonie B. Evans

ÂGE : 23
NOMBRE DE SMS : 147
DATE DE NAISSANCE : 23/08/1994
ARRIVÉ EN VILLE : 08/12/2012
AVATAR : Astrid Berges Frisbey




MessageSujet: Re: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul Dim 30 Déc 2012, 20:09


Le sport (r)échauffe les esprits.
Ft. Paul, Timothy & Léonie
La vie du côté Gomez de sa famille avait toujours été compliquée. Des liens en tout genre, une famille un peu trop grande qui donnait alors un méli-mélo assez casse-tête dans lequel il était souvent dur de se retrouver. Léonie avait simplement sourit et hoché la tête d’un air grave, tandis que son cousin lui balançait quelques remarques cyniques. « Timy, voyons tu sais très bien que je t’aime plus que de raison et que tu es mon cousin chéri ! » Tout en continuant sa course, elle ne pu s’empêcher de rire, « C’est ce qu’on va voir, qu’est-ce que tu paries ? » Un sourire amusé s’étira à nouveau sur ses lèvres, quand le professeur les appela pour leur dire que le temps était écoulé. C’est en observant la scène que Léonie remarqua le plaisir que prenait le prof à rabaisser l’égaux de tous ces énergumènes, c’était qu’il n’était pas si mal que ça en réalité. Et il avait tout à fait raison, la jeune fille se demandait parfois ce qu’il se passait dans la tête de certains garçons de sa classe, y compris dans celle de son cher cousin. Non, c’était sur ce n’était pas comme cela qu’il allait réussir à séduire les filles. Entourée de ses amies, la jeune Evans pouffa de rire sans discrétion aucune devant ce spectacle.

A sa dernière remarque concernant le fait de ne pas suivre les garçons, la jeune fille ne pu s’empêcher d’ajouter, « Vous savez monsieur, je pense que certains garçons pourraient se casser un ongle en installant un filet, alors si besoin de quelqu’un de fort je suis là, je ne voudrais pas qu’il y ait un blessé ! » Quelques rires et gloussements se firent entendre derrière elle. C’était assez vrai en partie, puisqu’elle était sure que la quasi-totalité des garçons de sa classe passaient deux fois plus de temps qu’elle à se pomponner le matin dans leur salles de bain. Allait-elle donner une image positive ou négative en agissant de la sorte ? Elle savait très bien que cela dépendrait du caractère du professeur en question. Son franc parlé avait déjà provoqué des ennuis, mais elle travaillait dur et elle était bonne élève ce la compensait. Et au moins elle ne faisait pas semblant d’être quelqu’un qu’elle n’était pas.

© Belzébuth

_________________
Do you feel me ?
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



TO DETROIT AND BEYOND
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul

Revenir en haut Aller en bas
 

Le sport (r)échauffe les esprits - Léonie, Timothy Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SPORT] Handball
» Arts Martiaux et Sport de Combat
» Quel est votre sport préféré
» [Dérivés] Produit dérivé: Chaussures de sport Bionicle
» [Sport ? ] Catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WELCOME TO DETROIT :: Alley District :: University of Detroit-