AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je t'en prie finis-moi, j'en peux plus de mourir ☇ Eamon&Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Eamon B. Riordan-O'Cahan

ÂGE : 20
NOMBRE DE SMS : 40
DATE DE NAISSANCE : 11/11/1998
ARRIVÉ EN VILLE : 22/12/2012
AVATAR : TomSEXYHardy.




MessageSujet: Je t'en prie finis-moi, j'en peux plus de mourir ☇ Eamon&Casey Mar 08 Jan 2013, 14:16



"Dis moi que t'as croisé Eames aujourd'hui... T'as pas vu Eamon? Me dites pas que personne a croisé un irlandais aujourd'hui!" Voix stridente, angoissée qui s'étirait en un monologue sans fin alors que le futur marié déambulait dans les couloirs de l'église, désespéré que Riordan ne soit pas là. C'était lui qui détenait les alliances, la promesse d'un futur avec cette femme qu'il n'aimait pas réellement. Arthur ne voyait rien autour de lui, il continuait de courir alors que les invités le regardaient étrangement. Casey n'avait que faire de cette aristocratie ambulante avec leur costume ou robe à cinq mille dollars. Il n'avait d'yeux que pour un objectif, son obsession: Eamon. Franklin avait conscience que cette épreuve l'effrayait au plus haut point, il se retrouvait dans un cas similaire que l'irlandais mais le choix n'était plus sien désormais. L'avocat se dirigeait à l'échafaud alors que son regard serait obligatoirement dirigé vers celui qui avait été son meilleur ami pendant une décennie, rien ni personne ne pourrait changer cela. On l'accosta aux abords de l'entrée principale, sa fiancée était prête. Tout le monde l'était et Casey hocha la tête, déglutissant difficilement. Franklin sortit dehors quelques instants avant d'exploser littéralement sur la magnifique pelouse chrétienne. Un unique cri du coeur, le dernier avant d'entrer à l'abattoir. Casey sentit un regard dans son dos et finit par se détourner, essuyant la misérable larme perlant à ses yeux. "Tu peux m'expliquer ce que tu fais alors que tout le monde t'attend à l'intérieur?" Casey porta son regard vers l'intérieur de l'église, avant de répondre dans un souffle. "Je ne peux pas. Eames est pas là... Les alliances..." Une autre larme menaçait à ses yeux mais Arthur réussit à contenir la catastrophe. Son père, quant à lui semblait excédé. "Encore ton bon à rien de délinquant? Il viendra pas, il se fout de toi et encore plus de ton mariage. Tu parles d'un ami... C'est aussi pour ça que ton cher père avait pris en compte cette éventualité, il ne manque rien Cas', sauf toi." Arthur ne prit même pas la peine de répondre, il se contenta d'éviter le regard de son père pour ne pas qu'il devine ses sentiments pour son ami et se dirigea de nouveau d'un pas décidé vers l'église, pour sceller son destin. Sombre destinée à laquelle Eames ne souhaitait apparemment plus prendre part. Casey retint se larmes alors qu'il réalisait que leur histoire était terminée. Le clap de fin avait retenti sans même qu'il ne le réalise, tout semblait allait si bien.

Il marcha entre les bancs alors que tout les regards étaient tournés vers lui. Tête baissée, Casey ne souhaitait pas les voir ni les entendre, juste disparaître. Il vint se poster devant le prêtre, la larme à l'oeil de nouveau et n'osa tourner la tête vers l'auditoire. Un cauchemar. Il allait se réveiller et ce serait les bras d'Eames qui l'accueilleraient, c'était impossible autrement. Force était de constater que le moment était bien réel alors que Layla s'avançait vers lui, dans sa sublime robe blanche. Que faisait-il ici? Qu'était-il en train de faire? Il sentait toujours le regard du patriarche dans son dos et le frisson qui le parcourut définissait bien ce qu'il était en train de faire: remplir son devoir de Franklin, peu importe la souffrance occasionnée. Casey se rendit à l'évidence qu'il devait jeter un oeil à la mariée et tourna son regard vers elle, jouant le jeu jusqu'au bout, alors que sa tête n'était emplie que de souvenirs de son Eames mais les gens dans l'audience semblaient ravis de ce qu'ils voyaient, tant mieux. Puis des paroles. Des paroles que Casey n'entendaient pas. Il ne faisait que jeter un oeil rapide vers la porte, priant intérieurement que O'Cahan fasse une entrée fracassante. Mais rien. Toujours rien. Le silence dans l'auditoire. Puis des pas, des murmures et Casey qui s'excusa auprès de Layla avant de disparaître en trombe...

Les couloirs blancs, la sueur qui coulait sur son front alors qu'il arrêtait sa course effrénée devant l'accueil, se faisant absolument remarquer avec son costume scintillant. On lui indiqua une chambre, il accourut. Le médecin le regarda arriver avant de lui lancer un simple "je suis désolé", ne présageant rien de bon et Casey entra, laissant libre cours à ses pleurs alors qu'il constatait l'étendue des dégâts sur Eames. Franklin s'approcha lentement, le noeud bien présent au creux de son ventre, il fut obligé de détourner le regard pour pouvoir calmer les quelques sanglots qui menaçaient et finalement parler, désormais à quelques centimètres de l'irlandais.

Eames, mon Eames... Pourquoi? Je suis désolé, mon dieu, je suis désolé... J'aurais pas dû aller à ce mariage, j'aurais pas dû te laisser seul. Je peux pas croire que j'allais l'épouser alors que je ne pensais qu'à toi...

_________________
Beyond Love.
« The love that lasts the longest is the love that can never be.•• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Eamon B. Riordan-O'Cahan

ÂGE : 20
NOMBRE DE SMS : 40
DATE DE NAISSANCE : 11/11/1998
ARRIVÉ EN VILLE : 22/12/2012
AVATAR : TomSEXYHardy.




MessageSujet: Re: Je t'en prie finis-moi, j'en peux plus de mourir ☇ Eamon&Casey Ven 11 Jan 2013, 13:50



Tout un monde qui s'écroulait, toute sa vie réduite en miettes en une micro seconde. Les chamboulements pouvaient arriver si vite que Casey n'avait pas senti la tempête arriver. Et voilà qu'il était réduit en poussières, au néant, son regard rivé vers un homme qu'il avait connu il y a si longtemps. Franklin sut instinctivement que quelque chose n'allait pas, n'allait plus. Sa poitrine se déchira, son coeur arrêta ses battements pendant quelques secondes alors que son visage restait froid, bien loin de ce qu'il était en temps normal. Le temps se bloqua. Casey arrêtait de respirer. Il avait mal tout d'un coup, tellement mal qu'il se demandait s'il n'allait pas tomber à terre, là tout de suite, raide mort, pour le plus grand bien de tous. Arthur était abattu. Il avait fait un choix et celui-ci avait fini par détruire tout ce qu'il était et le Casey souriant, naïf et généreux n'était plus que douleur, peine et chagrin. Arthur n'avait plus la force, il n'arrivait pas à affronter le regard de celui qu'il aimait temps, ses mots pénétrant tout son être et annihilant les restes de son âme. Il aurait voulu être capable de crier, de hurler sa colère au monde entier alors qu'on lui retirait son âme soeur, ainsi, si facilement. Mais il ne faisait rien. Casey serra simplement le poing, les larmes coulant alors que son visage n'exprimait plus rien du tout, rien sauf le vide, rien sauf la rancoeur. Son égoïsme avait causé sa perte. Sa peur du combat avait massacré cet homme qui constituait son tout.

Duchesse. Les souvenirs. La nostalgie. Le retour en arrière. Dix années plus tôt, au moment où tout avait commencé, au moment où ils étaient tous deux si différents et pourtant déjà si importants l'un pour l'autre. Mais l'intonation de la voix d'Eames, l'ironie qu'il utilisa par ses quelques paroles ne dupait pas Franklin. Quelque chose s'était cassé en lui. Tout était cassé en lui. Par sa faute. Parce qu'il avait décidé d'aller jusqu'à l'autel. Parce qu'il avait décidé de vivre son malheur, plutôt que de désirer leur bonheur à tous les deux. Et voilà qu'il en était réduit à cela. Sentir le regard adolescent de son meilleur ami, comme si rien ne s'était jamais passé, comme s'ils n'étaient que deux enfants perdus au beau milieu de la banlieue. Comme autrefois. Duchesse. La mort à l'âme, le couteau sous la gorge, Casey ne put contempler plus longtemps ce visage ravagé par les coups et la douleur. Franklin se détourna alors qu'il croisa le regard du médecin qui les observait du couloir. Pas besoin de discours. Arthur avait compris. Tout saisi. Il baissa le regard, absent. Interdit. Détruit. Anéanti. Crevé. Sans espoir. Sans but. Plus rien. Plus qu'un homme au bord de la rupture. Un homme qui se refusait à regarder celui qu'il avait tant aimé et qui avait tout oublié, tout de ce qui les liait depuis quelques semaines. Franklin resta ainsi, tremblotant alors qu'il glissa ses mains dans ses poches, en espérant qu'elles ne finiraient par en sang. La mâchoire serrée, cette envie de hurler à pleins poumons toujours trop présente, Casey sentit une larme tomber au sol et sans regarder Eamon, il poursuivit.

T'as jamais été moche. J'ai juste besoin de savoir... On est en quelle année Eames? Comment t'es arrivé ici? J'ai vraiment besoin de savoir...

Il releva son regard embué vers Brendan, crispé. Attendre que le verdict tombe, pour qu'il puisse enfin s'écrouler. Enfin mourir. Enfin être libéré.

_________________
Beyond Love.
« The love that lasts the longest is the love that can never be.•• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

TO DETROIT AND BEYOND
Eamon B. Riordan-O'Cahan

ÂGE : 20
NOMBRE DE SMS : 40
DATE DE NAISSANCE : 11/11/1998
ARRIVÉ EN VILLE : 22/12/2012
AVATAR : TomSEXYHardy.




MessageSujet: Re: Je t'en prie finis-moi, j'en peux plus de mourir ☇ Eamon&Casey Dim 13 Jan 2013, 14:09